Vous êtes ici

Jean Delannoy

LE BARON DE L'ECLUSE

  • 27 août 2018A venir
44vote(s) pour ce projet
18

Après vous avoir fait voyager dans le Paris d’une autre époque grâce à Rue des Cascades et Paris est toujours Paris, après avoir suivi Anna KARINA jusqu’à New-York dans le film Vivre Ensemble, nous voici revenus à nos premiers amours : le cinéma de Jean GABIN.

Le Baron de l’Ecluse est une comédie piquante de Jean DELANNOY adaptée d'un roman de Georges SIMENON. Jean GABIN y retrouve son ami Michel AUDIARD qui, une fois encore, joue à merveille avec la verve de son acteur fétiche. Il est aussi accompagné de la pétillante Micheline PRESLE, doyenne de notre cinéma, qui nous a avoué être très enthousiaste à l’idée de voir ce film qu’elle aime tant, enfin restauré et réédité. Jean DESSAILLY complète ce trio très complice.

Trente ans après le film La Belle Marinière, restauré grâce à vous (et dans lequel il portait déjà une casquette de marin), nous retrouvons donc Jean GABIN en capitaine improvisé d’un yacht bloqué à une écluse de la Marne.

Si nous avons choisi ce nouveau film, c’est que nous avons suivi l’instinct de Thierry BLONDEAU, notre ange de la pellicule que vous connaissez bien désormais car il s’est illustré dans plusieurs de nos campagnes.

Par amour du cinéma et parce qu’il est un grand collectionneur, Thierry BLONDEAU vient de créer sa propre société d’édition vidéo de films du patrimoine : COIN DE MIRE CINEMA. Comme vous, il est un contributeur passionné qui se décide aujourd’hui à réaliser son rêve : imaginer et proposer des coffrets blu-ray collector qui raviront les amoureux du cinéma. En quelques mois, il a su convaincre de nombreux détenteurs de droits de lui confier le soin de sublimer leurs films.

Or un de ses films fétiches est Le Baron de l’Ecluse. Etre à l’origine de sa renaissance en qualité blu-ray était une bien trop belle occasion !

En attendant, comme vous le savez, une restauration en ultra haute définition (4k) coûte de l’argent. Une partie du financement est acquise mais il manque encore une somme importante qui permettra de finir la restauration.

C’est bien sûr là que vous intervenez ! Le premier objectif de cette campagne nous l’assurera en grande partie. Au-delà, nous aiderons Thierry BLONDEAU à acquérir tous les droits des documents bonus qu’il souhaite mettre dans son coffret.

Il a pensé à tout et compte vous proposer un objet on ne peut plus exclusif !! Beau et riche en documents rares d’époque : photos d'exploitation, affiche du film, livret reproduisant des archives, bonus vidéos d'hier (actualités d'époque et pubs) ou d'aujourd'hui, etc.

Reste à se mobiliser ensemble comme nous savons si bien le faire pour soulever à nouveau des montagnes et faire de ce film enlevé un classique, fer de lance de la collection COIN DE MIRE CINEMA.

Nationalité: 
France
Sortie en salle: 
13 avril 1960
Acteurs principaux: 
Jean Gabin
Micheline Presle
Jean Dessailly
Scénaristes: 
Maurice Druon
d'après la nouvelle du même nom de Georges Simenon
Michel Audiard (dialogues)
Chef-opérateur: 
Louis Page
Ingénieur du son: 
Jean Rieul
Montage: 
Henri Taverna
Musique: 
Jean Prodomidès
Format film: 
35 mm
Durée: 
95mn
Couleur: 
N&B

A la fois passionné et collectionneur, j’attends depuis longtemps une ressortie du BARON DE L'ECLUSE sur un support Blu-Ray de qualité mais rien ne vient.

Avec la création de COIN DE MIRE CINEMA, ne pouvant me résoudre à laisser ce film en l’état, j'ai choisi de tout tenter pour lui redonner une seconde jeunesse. J’aime ce film et je ne pense pas être le seul. La distribution est alléchante : réalisation de Jean Delannoy, scénario de Maurice Druon d’après une nouvelle de Georges Simenon, avec Jean Gabin, Micheline Presle, et des dialogues de Michel Audiard qui font mouche à chaque réplique ! 

Jean Gabin y incarne un aristocrate un peu farfelu, fin de siècle et désargenté comme on n’en fait plus, qui grâce à ses mille combines toujours honnêtes, honneur oblige, réussit encore à tenir son rang et à cultiver un style de vie chic et bohème. Ce qui fait dire à Micheline Presle « Avec toi, on prend toujours des allers simples et des retours compliqués ! ». Les dialogues de Michel Audiard fusent du début à la fin. Ce film se regarde en boucle !

Thierry BLONDEAU

 

 

Envie de contribuer à d'autres projets?